«

»

Jun 24 2014

BITX et modulations numériques en portable (PSK31, wspr…)

bitx_pskAprès quelques mois d’absences sur ce blog, je n’en suis pas moins resté actif en radio pendant ce temps. Certes, c’était plus souvent un fer à souder à la main qu’onair.

Bref, pendant cette période, j’ai essayé d’utiliser le BITX20a pour faire du PSK31 au moyen d’un netbook. L’idée étant d’avoir un équipement léger et qui tienne dans un sac à dos, le tout alimenté par un accu Li-Po de 3 éléments 4500mAh.

 

 

 

1. Interface PC->BITX

Pour débuter, il me fallait une interface entre l’ordinateur et le transceiver. Techniquement, il n’y pas là de problème particulier. Un petit boîtier dans lequel prennent place deux potentiomètres et deux transfos de séparation. Le PTT est réalisé par le port série du PC (un adaptateur USB-RS232 pour être précis). Le tout monté avec les connecteurs qui vont biens.Interface01

Côté netbook (Aspire ONE, 255E), seule la sortie audio est reconnue par Ubuntu. Comme il me faut aussi une entrée, j’ai trouvé pour moins de 10$ une mini interface audio USB qui fonctionne très bien pour cette application, de plus l’OS linux (Ubuntu) l’a reconnue sans problème.

2. Premiers essais

Les premiers essais qui ont été effectués en PSK31 ne se sont pas révélés encourageants. Les signaux reçus, dû à la faible largeur de bande de ce mode, se doivent d’être relativement stable pour que le décodage de fasse sans problème.
Si lors de mes contacts en SSB le problème de stabilité ne s’est pas fait sentir, ce ne fût pas le cas en PSK.
L’oscillateur local à quartz du bitx ne pose pas de problème, par contre le VFO est très sensible et dévie de quelques Hertz  voir dizaine d’Hertz en peu de temps.
Les essais en émission sur une charge fictive ont posés le même problème. Le logiciel DM780 couplé à mon FT-950 avait, malgré l’AFC, de la peine à suivre le signal sans décrocher.

3. Echange du VFO par un DDS

Il a donc fallu partir à la recherche d’une solution et celle d’un DDS m’est apparue comme la plus simple pour remplacer le VFO du BITX.
Deux voies étaient possibles, la première étant de me fournir une platine à base AD9850 sur Ebay pour une dizaine de $. Cette solution implique d’avoir un microcontroleur, et donc le programmer, pour commander l’électronique.

N’ayant pour l’instant pas envie de prendre du temps pour développer cette solution, je me suis dirigé vers le DDS-2 de N3ZI. Il permet de synthétiser des fréquences jusqu’à 34MHz et toute l’électronique est fournie, y compris un encodeur et un LCD.dds-2011-slcd

La séléction de la fréquence se fait au moyen d’un encodeur rotatif. Ce dernier est équipé d’un switch permettant de choisir le pas d’incrémentation. A noter encore que la dernière fréquence est mémorisée lorsque l’alimentation est coupée, très pratique quand on veut se passer de l’afficheur LCD.

Le DDS-2 a un niveau de sortie de 250mV p/p sur 1Kohms, parfait pour driver un SA612 mais qui est insuffisant pour attaquer le mixer à diodes du BITX. Un ampli d’adaptation, donc vous trouverez le schéma ici, est nécessaire.
Avec ce montage, j’obtiens environ 3V p/p sur 50ohms.
Bien sûr, il est nécessaire de supprimer l’ancien VFO. Voici le schéma du bitx20a et le point de connexion du DDS.

dds2-bitx

L’oscillateur local du BITX est à 11MHz et il faut donc que le DDS soit calé à une fréquence de 3MHz et plus pour la version 20m.

4. Essais avec le DDS

Les premières mesures au fréquencemètre sont concluantes. La stabilité est au rendez vous alors que l’essai avec le DDS connecté au BITX se fait sur l’établi sans boîtier ni blindage aucun.
La pratique vient confirmer les mesures et les traces PSK sont maintenant stables autant en réception qu’en émission.

dds01

Le DDS et le buffer installés dans le boîtier

5. Un nouveau boîtier

Il faut maintenant rassembler tout ce petit monde dans un boîtier. Celui vendu avec le kit est malheureusement trop petit pour accueillir les deux platines et le petit fréquencemètre.
J’en ai trouvé un en alu et assez solide chez Conrad pour une trentaine de francs. J’ai pu même y ajouter une ventilation forcée qui n’est pas de trop en PSK. L’affichage de la fréquence est assuré par le petit compteur fourni avec le kit du BITX.
Une LED bicolore verte/rouge a été ajoutée pour visualiser l’état Réception/Transmission.bitx_front_onbitx_back bitx01

Comme cette version du BITX est plutôt destinée aux modes numériques, le haut parleur a été supprimé. Un connecteur jack 3.5mm en façade avant permet de brancher des écouteurs pour faire de la phonie.

ecran_fldigi01

La partie informatique est composée d’un NetBook Acer Aspire One 255E. L’OS est un Linux Ubuntu 14 LTS. Son autonomie avec fldigi utilisé en décodage est d’environ 4h.

73’s

Laurent

 

Permanent link to this article: http://www.hb9fgk.org/bitx-et-modulations-numeriques-en-portable-psk31-wspr/

2 visitors online now
2 guests, 0 members
Max visitors today: 12 at 02:37 am CEST
This month: 12 at 09-18-2019 02:37 am CEST
This year: 18 at 07-23-2019 07:11 pm CEST
All time: 53 at 01-18-2018 01:15 am CET